FORUM CLOS.RETROUVEZ VOS EX-ADMINS ALEC ET MINA SUR REVIVAL RHAPSODY.

Partagez | 
 

 Rhaa, shut the fuck up. [Avalon W.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
• Messages : 48
• Points : 45
• Interné le : 16/02/2013
• Age : 32
• Localisation : Dans une vérité tue...
• Statut : Présent(e)

avatar


Disposable Teens
Jack Ackland
MessageSujet: Rhaa, shut the fuck up. [Avalon W.]   Dim 24 Fév - 11:28

Un mois d'immersion, et toujours cette même bouffe infâme. D'un geste crispé par le dégoût, Jack tenta de mélanger ce que le personnel avait eu l'audace d'appeler une soupe. Il se risqua même à renifler l'étrange substance épaisse. Son nez se fronça, et étouffant un haut-le-cœur, il laissa la cuillère maculée choir dans l'espère de porridge qui tenait plus du fond de bac de vaisselle que des poireaux-pommes de terre.

Un mois qu'il était là, et les choses n'avaient pas beaucoup avancée. Il connaissait certes quasiment tous les patients, mais il avait été difficile de tenir une quelconque conversation avec l'un d'entre eux. Peut-être ne faisait-il pas assez dégénéré pour pouvoir accueillir la parole d'un de ses congénères. Seulement, il n'allait pas se balader avec un entonnoir sur la crane et de la merde encore collée au cul juste pour paraitre dément. D'autant plus que la population de la clinique était largement au-dessus de cela. Il y avait quelques bon paranoïaques qui le suspectaient, comme ils suspectaient leur voisin de chambre d'être de la CIA ou envoyé par les extra-terrestres. Quelques déchets sociaux : drogués, nymphomane, alcooliques, dépressifs. Cependant, un petit nombre d'entre eux sortaient du lot, comme s'ils n'appartenaient pas à ce monde qui était pourtant à présent le leur. Des traumatisés, des grandes gueules incarcérées à cause d'une folie revendiquée mais jamais possédée... Et puis, le personnel s'en sortait guère mieux. Complètement ravagé... Ces confrères semblaient aussi agités que ceux qu'ils voyaient en entretien, et les infirmiers, torturés, prenaient les pilules de leurs patients. Comme le disait un proverbe célèbre : ce ne sont pas toujours les cordonniers les mieux chaussés...

Et lui, qu'était-il dans tout cela ? Un bloc de glace, froid et impénétrable. Jack avait décidé de jouer la carte du psychopathe de base que rien n'effraye, aux tendances anarchistes et aux idées extrêmes bien arrêtées. D'ailleurs, l'idée d'un soulèvement lui avait traversé plusieurs fois l'esprit. Cela pourrait être tellement intéressant... Une infirmière avec qui il était en lien secrètement lui avait avoué qu'elle ne voyait pas la différence entre son rôle de psychopathe et sa vraie nature. Non pas qu'elle accusait son jeu, mais un réel déséquilibre. La discussion avait tourné vite court.

Une odeur de mort vint lui froisser les narines. D'un geste écœuré, Jack repoussa l'assiette afin de s'éviter les plaisirs de ses effluves putrides. A ce rythme là, il allait perdre des kilos qu'il n'avait pas. Mais il était hors de question qu'il s'abaisse à avaler cette merde mixée et raffinée avec des petits morceaux de carottes molles.
Autour de lui, le reste des patients se pliait au supplice de cet infâme repas. Ils devaient être trop défoncés pour discerner le subtile gout juste immonde de ce pseudo porridge. La grande pendule du réfectoire battait les secondes à un rythme terriblement mou, si bien que les vingt minutes passées ici lui semblèrent être des heures.

Ses yeux se posèrent soudainement sur Avalon qui, recroquevillé dans un coin, replongeait dans son enfance angoissée. Jack ne supportait pas ce môme. Trop fragile, trop naïf, trop immature... Toujours trop. Ce petit con avait su s'attirer les faveurs du personnel par ses sourires mignons, mais Ackland ne marchait pas. Saisissant la cuillère, le jeune homme la lança sur le patient, loin de se soucier de lui faire mal. A sa grande surprise, il toucha au but, et ce fut avec un sourire transpirant de satisfaction qu'il accueillit le regard premièrement apeuré du petit Wagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rhaa, shut the fuck up. [Avalon W.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Kliniczny Sniesgowski :: Aile C :: Réfectoire-