FORUM CLOS.RETROUVEZ VOS EX-ADMINS ALEC ET MINA SUR REVIVAL RHAPSODY.

Partagez | 
 

 cake and hot † (feat Edern Berckelay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
• Messages : 164
• Points : 210
• Interné le : 01/11/2012
• Localisation : la salle d'ateliers
• Statut : Présent(e)

avatar


You're gonna go far, Kid
Caïn A. Elbaz
MessageSujet: cake and hot † (feat Edern Berckelay)   Ven 2 Nov - 19:53

edern and caïn
« l'amitié ouvre la porte aux premières conneries »


La bonne humeur l'empiétait sur tout le reste aujourd'hui. J'avais presque envie d'aller dehors et dire à tout le monde que je me sentais bien, que je pouvais sortir, que je pouvais retrouver mon petit frère qui me manquait tant. Mais voilà... le problème résidait autre part. Le problème était que j'avais beau être heureux, c'était dans la phase positive de sa bipolarité. Les moments d'euphorie qui bouffait mes psychopathies me rassurait, car je savais très bien que c'était passager. J'en profitais un maximum, j'essayais de me raccrocher à ses inconsciences caduques. Ma foi... La cuisine était un bon endroit pour se ressourcer. J'adorais cuisiner, des petits plats, simples, mais c'était les pâtisseries, mon dada. Pendant que je sortais, en silence, les ustensiles de cuisine, les ingrédients -chocolat, farine, oeufs...- j'entendis un bruit de chaussures qui glissaient sur le sol. Les bruits s'intensifiaient et cela m'effrayer de plus en plus. Je pris un couteau, comme pour me protéger car la pièce était plongé dans une ambiance sombre pour ne pas me faire repérer par le personnel soignant. Quand je me penchais en avant pour savoir ce que c'était, je pus enfin apercevoir l'intrus dans mon espace culinaire.

    - Ah mais Edern t'es con, tu m'as fais peur !


Je déposais la lame sur le plan de travail, et je cassais la tablette de chocolat pour t'en donner quelques carreaux. Je commençais à faire ma recette, et je m'essuyais tranquillement sur le tablier, tout en cuisinant mon moelleux au chocolat. Je me demandais bien ce que tu faisais ici, au milieu de la nuit, à cette heure-ci. Bon, toi aussi, ça devait t'étonner, mais comme à tes habitudes, tu devais être là pour faire la misère.

    - Demain, au repas de midi, on aura de la soupe. Le tabasco est dans le placard à droite. Mais je ne t'ai rien dis.


Même si je trouvais ça mal, les agissements de mon camarade, ça me faisait plutôt rire. Une connerie de plus, ça n'empêchait pas d'être un fou modèle, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
• Messages : 195
• Points : 223
• Interné le : 15/10/2012
• Statut : Présent(e)

avatar


You're gonna go far, Kid
Edern L. Berckelay
MessageSujet: Re: cake and hot † (feat Edern Berckelay)   Ven 2 Nov - 20:25

Caïn & Edern.
23h pile, c'est le moment. Doucement, très doucement je me glissais de mon lit, évitant de réveiller Charlou qui dors à poing fermé. Je pris beaucoup de précaution en ouvrant la porte, elle grince. Tout grince ici, tout s'entend surtout. Après avoir regarder à gauche et à droite si il y avait quelqu'un, mon escapade nocturne commença. Longeant les murs, réfléchis longuement à quel coups tordus je pourrais bien faire. La cuisine ! Y a toujours quelque chose à faire à la cuisine. Un nid à conneries se truc. Après avoir emprunter le chemin de la cuisine, je me mis à courir. Sans aucune raison, juste une envie. Comme un enfant j' entama une longue glissade, manquant bien sur de tomber. Réussi tant bien que mal à garder mon équilibre, ralentit peu à peu en apercevant une faible lumière dans mon endroit de prédilection. Insultant mentalement celui qui s'y trouve, m'approche avant de passer ma tête, soupir de soulagement en remarquant que c'est toi. « Ah mais Edern t'es con, tu m'as fais peur ! ». Un sourire fier de moi gagnant mes lèvres, le regarde avant de répondre, amusé.

« Bah et toi ? Tu fout quoi ? Tu méritais que je te fasse peur, on ne se balade pas dans les couloirs la nuit, c'est stipulé dans le règlement intérieur.»

Moi lire le règlement ? BLAGUE. Juste une manière de lui demandais ce qu'il peut bien faire à cuisiner un gâteau à cette heure là. Il m'inquiète parfois lui. Je fis le tour du plan de travail, m'asseyant sur ce dernier avant de regarder mon ami. Attrape le chocolat qu'il me tend, le remercie avant de l'engloutir. Riant à ces propos. Patient modèle comme dise les infirmiers ils le connaissent vraiment pas. C'est le premier à se fourrer dans mes sales coups.
« Tu crois que les gangsters révèle leurs sources ? Jamais. Alors moi c'est pareil. »

Saute du plan de travail ou je venais juste de m'installer. Allant chercher avec entrain le Tabasco, celui ci en main. Cherche du regard la marmite de soupe, ris en imaginant la tête des patients quand ils vont gouter leur repas. Ça va être folklorique comme disais ma mère. Faut pas que je pense à elle, il ne le faut pas. Machinalement vide plus de la moitié de la bouteille dans la soupe avant de la reposer, ni vu, ni connu. Regarde Caïn un sourire enjoué aux lèvres. Passe en revu la cuisine réfléchissant à un autre coup tordu. Une plaque recouvert d'un torchon, me laissant deviner les multiples gâteaux qu'ils se trouvent en dessous. D'un pas rapide pars me chercher plusieurs gâteaux, remplis mes poches, en lance plusieurs à Caïn lui indiquant du regard de se remplir la panse. Nos deux ventres bien remplis, recouvre le restant de sel. Ris, mes gamineries étant l'une des seules sources de distractions que je trouve dans cette hospice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
• Messages : 164
• Points : 210
• Interné le : 01/11/2012
• Localisation : la salle d'ateliers
• Statut : Présent(e)

avatar


You're gonna go far, Kid
Caïn A. Elbaz
MessageSujet: Re: cake and hot † (feat Edern Berckelay)   Ven 2 Nov - 21:22

    J'étais fatigué. En fait, mes muscles étaient fatigués, mais pas ma tête. J'étais motivé à m'amuser un peu. Je rejoignais les rangs des mauvais garçons quand j'étais au côté de mon camarde Edern. Je finissais mon gâteau que je mettais au fur, pendant que j'allais près de la soupe pour aller la goûter, et j'y trempais mon doigt qui devenait lentement chaud. Je le portais à ma langue, en y déposant seulement une goutte. Soudainement, et sans m'y attendre, je sentis mes yeux brûler, mon nez se mit à crépiter de douleur, et des larmes de feu glissèrent le long de mes joues. Ouaw ! Tu n'y étais pas allé de main morte sur le tabasco. La soupe, demain, allait rendre le plus fou des internes encore plus malade. Cette soupe c'était... un volcan à elle seule. Demain, ça allait être drôle.


      - Tu t'es endormi sur la bouteille ou quoi ?


    Je me mis à rire car je savais très bien qu'en fait, j'attendais juste le moment opportun. Je dégustais les gâteaux que tu me filais avec plaisir, sachant que c'était ce non-contaminé. Je me dis qu'il fallait qu'on fasse quelque chose de plus, pour leur rendre la vie plus compliqué. C'est comme ça que l'idée d'aller vers le frigidaire. Je me mis sur le sol, et alla débrancher le conduit du liquide de refroidissement, pour pourrir son contenu. Le sourire aux lèvres, je me dirigeais vers toi, et je regardais où en était mon gâteau. Il était presque prêt. C'était plutôt cool. Je récupérais le Coca Cola Cherry qui était dans le placard, et les glaçons dans le congélateur et je nous servis deux verres. Je sortis le moelleux du four, après l'avoir éteint, et je coupais deux parts distinctes. Je te tendis l'assiette et la cuiller. C'était bon.


      - Tu sais pour combien de temps on t'a enfermé dans ce trou à rat, toi ?


    Je mangeais mon gâteau, tranquillement, en me posant des questions sur les réels problèmes qui t'avais amené ici. On en avait jamais parlé, et cela m'intriguait pas mal. En fait, tu étais la seule personne en qui je pouvais avoir confiance. J'appréciais les autres, mais toi, c'était différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
• Messages : 195
• Points : 223
• Interné le : 15/10/2012
• Statut : Présent(e)

avatar


You're gonna go far, Kid
Edern L. Berckelay
MessageSujet: Re: cake and hot † (feat Edern Berckelay)   Ven 2 Nov - 21:40

Caïn & Edern.
Mon coude appuyé sur le plan de travail je le regardais avec amusement se bruler la gorge. Maso ce mec. Ris discrètement en voyant les larmes coulées, il est malade je viens de vider quasiment toute à la bouteille et il goutte. «  tu t'es endormi sur la bouteille ou quoi ? ». ris de nouveau à sa réplique.

« Oui voilà, j'ai eu une absence. »

Le regarde, un bête sourire aux lèvres. Il est marrant quand même, maso mais marrant. Le regardant avec intérêt débrancher le frigidaire. Bombe le torse, fier de mon élève. Il apprend bien. À mon tour, réfléchis quelque instant. Mon cerveau habitué à chercher ce genre de choses. Auparavant je brulais des poubelles quand je m'ennuyais, alors bon. Je pris toutes les bouteilles. Les vidant une à une dans l'évier avant d'aller les remettre à leurs places. Reviens prêt de toi, prend l'assiette te remerciant. Je commancais à déguster ton gâteau, qui était véritablement bon quand j'entendis. «  tu sais pour combien de temps on t'a enfermé dans ce trou à rat, toi ? ». Je lui lança un regard furtif, faussement concentré sur ma part de gâteau. Un tas de souvenirs remontèrent à la surface, sans perdre mon sourire. Et malgré la tristesse, je gardais mon air assuré, me concentrant pour ne pas que ma vois tremble et trahisse ma douleur.
« C'est simple, jusqu'à ce que je m'évade. Et toi ? »

Peu à peu je chassais mentalement mes souvenirs, ne pensant qu'au moment présent. On est bien là. Un ami, mon ami, du gâteau. On se croirait presque libre. Après avoir avalé le dernier bout, je m'assis. Prêt à t'écouter avec intérêt, désirant te prouver que je suis là en cas de galère. Je ne sais pas pourquoi ton sourire me paraissait sincère, j'aurais cru n'importe quoi tant que ça venait de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
• Messages : 164
• Points : 210
• Interné le : 01/11/2012
• Localisation : la salle d'ateliers
• Statut : Présent(e)

avatar


You're gonna go far, Kid
Caïn A. Elbaz
MessageSujet: Re: cake and hot † (feat Edern Berckelay)   Ven 2 Nov - 23:33

edern & caïn
« t'es un frère, mec »

    Je te regardais faire, à voler les bouteilles et à les vider entièrement. Demain, ça allait la misère. Mais on risquait d'en prendre plaine la gueule car il y avait des caméras de surveillance partout, dans cet asile de déglingués. Je me tournais vers un des objectifs que je fixais, avec un regard noir, mais désintéressé. Les autres allaient être fous plus qu'ils ne l'étaient déjà. Ces semaines à étoffer, à réaliser, et à échafauder les plans de l'asile, n'allaient pas être vains. Ce que tu m'avais dis, ça m'avait donné un espoir. Je n'étais pas seul à chercher à m'échapper. Bon, dans un sens, je savais très bien que c'était impossible. Mais qui ne tente rien n'a rien non ? Je finissais mon gâteau, et je buvais mon verre de coca tranquillement, sans me presser.


      - Ca fait quelques jours que je recherche un moyen de me casser d'ici. Si ils croient que j'suis sage, c'est juste une impression.


    Je secouais la tête. J'étais juste énervé d'être coincé ici. Je savais que je ne recommencerais plus mes actes alors à quoi bon me bloquer dans ce putain de lieu qui empestait la propreté ? Je passais ma main sur les différentes épices qu'il y avait sur l'étagère, pour voir ce qu'je pourrais faire dans la nuit du lendemain, histoire de cuisiner un bon petit plat pour le midi, car il était certain que le midi, nous n'allions rien avaler. Je fouillais dans les affaires pour nous préparer un poulet rôti à faire réchauffer le lendemain, et je le planquerais dans un endroit frais. Je m'avançais vers toi, et pour te tendre un couteau.


      - Evite de me tuer avec et épluche ses oignons, plutôt.


    Je réfléchissais à comment aborder le sujet avec toi, et je passais ma langue entre mes lèvres comme pour me donner une contenance. Je n'étais pas réellement sûr de ce que j'avançais, alors je prenais mon temps, en épluchant des pommes de terre, et des carottes. Pourquoi ne pas nous faire un festin ? On le faisait cuire, et on le ramenait dans ma chambre. On le conserverait avec du sel, et le tour serait joué. On aurait un putain de bon repas.


      - T'es ici pour quoi, toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
• Messages : 195
• Points : 223
• Interné le : 15/10/2012
• Statut : Présent(e)

avatar


You're gonna go far, Kid
Edern L. Berckelay
MessageSujet: Re: cake and hot † (feat Edern Berckelay)   Dim 11 Nov - 20:00

Caïn & Edern.
Remarque la caméra grâce à ton regard, hausse les épaules ne prenant pas la peine de chercher si il y en a d'autres. Toute façon ils remarqueront que c'est moi et Caïn. Il n'y a que nous qui cherchent constamment à leurs pourrir la vie. Et ils ne pourront rien nous faire, à part la salle d'isolement. Sauf qu'ils savent que si ils nous mette las dedans, ils vont la retrouver dans un salle état. Enfin bon, qu'ils osent et le super héros Edern va leur envoyer un kaméhaméha dans la gueule ils vont comprendre le souffrance. Ouep, je suis un guerrier moi. Ahem, j'ai trop regardé Dragon Ball Z moi. Pas ma faute, quand j'étais enfant j'avais le choix entre ça et Barbie. Vu que je suis un exemple de virilité j'ai choisis de dédié mon enfance à San Goku et toute sa bande. Bref. « Ça fait quelques jours que je recherche un moyen de me casser d'ici. Si ils croient que j'suis sage, c'est juste une impression. » Cool, je vais pouvoir échafauder un plan pour qu'on se barre d'ici, je lui répondis. « Mec, j'ai le plan de ce foutu hospice tatoué sur le cul. » C'était de l'humour bien sur. Ris de ma blague. C'est bien, je fais au moins rire quelqu'un, moi. C'est le plus important, car je suis le plus important. Un problème ? M'en fout, allez vous faire sodomiser par un éléphant trisomique. Je suis vulgaire par moment, quel outrage. Fronce mon nez en te voyant, me demandant si un truc cloche. Une légère moue aux lèvres continue de t'observer discrètement. Prend le couteau que tu me tends. « Évite de me tuer avec et épluche ses oignons, plutôt. » Te fais une grimace en guise de réponse. Je suis doux moi, attends je n'ai jamais fais de mal à personne, absolument personne. Tais toi Maman la ramène pas, je suis un être fait que de tendresse. AH le merdeux il m'a donné les oignons à éplucher, le truc qui fait chialer. Collabo' vas. Je les tenais à bout de bras, commençant à les éplucher mais le plus loin possible de mes yeux. Je suis un mâle moi. « T'es ici pour quoi, toi ? » Continuant de fixer les oignons, je répondis machinalement «Hum, je sais pas. Soit disant je pourrais être violent ou dangereux. » Lâche un rire, essayant de décompresser avant de raconter la suite. «Et quand ma mère est … morte je me suis mis à l'entendre, dans ma tête tu vois. Et pour eux c'est pas normal, enfin voilà. Beaucoup de raisons, plus débiles les unes que les autres. Et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
• Messages : 164
• Points : 210
• Interné le : 01/11/2012
• Localisation : la salle d'ateliers
• Statut : Présent(e)

avatar


You're gonna go far, Kid
Caïn A. Elbaz
MessageSujet: Re: cake and hot † (feat Edern Berckelay)   Jeu 15 Nov - 14:33

edern & caïn
« t'es un frère, mec »

    J’étais toujours dans mon plat, totalement concentré sur les futurs repas que nous allions nous faire. Je savais très bien que c’était interdit mais je m’en moquais bien. Je voulais partir d’ici, mais je comprenais parfaitement mon enfermement. C’est pour cela que j’évitais de trop me faire remarquer. Car pour bonne conduite, nous pouvons partir rapidement de ce putain d’asile de fou, et je m’en porterais que mieux. Mon ami à ma droite avait fait une vanne concernant la série Prison Break, et je levais les yeux au ciel. Je sortais de mon boxer un papier, de taille A3 après l’avoir déplié, pour pouvoir te le montrer et que tu juges par toi-même ce que j’avais déjà amassé comme information concernant l’architecture de ce lieu hanté. J’enfournais mon poulet, en te tendant la casserole pour que tu puisses les faire suer. Je m’appuyais sur les bras et je grimpais sur le plan de travail en m’essuyant les mains avec un torchon déjà bien sales qui n’arrangeait rien à l’état de mes mains.


      - J’entends une voix. La Voix. Elle m’ordonne de tuer tout ce qui se trouve autour de moi. J’ai torturé mon petit frère jusqu’à ce qu’il finisse dans le coma, j’ai failli le tuer. J’ai des tendances complètement bipolaires, alors ils m’ont foutu ici. J’haussais les épaules, comme pour signifier un détachement. En fait, on est un peu pareil. T’entend ta mère, j’entends le Diable. C’est un peu complémentaire.


    Je jouais avec mes mains, mais je n’étais mal à l’aise en rien. Ici, tu étais mon meilleur ami, donc j’avais du mal à te cacher tout ce que je pouvais ressentir. Je paraissais serein, mais je ne l’étais pas du tout. Je sentais l’odeur du poulet en train de griller, et j’adorais ça. Je prenais tes oignons, et je les rajoutais au plat. Je me rappelais un souvenir en particulier, avec mon frère, où je m’étais amusé à faire exploser des feux d’artifice dans un champ abandonné. La Voix m’avait ordonné de lui planter la fusée dans l’œil et je le faire partir de façon à ce que mon petit frère explose, mais je ne l’avais pas écouté. C’était une sale habitude, que j’avais. Je ne voulais pas écouter cette Voix et psychologiquement, elle me l’avait très mal rendu. Cauchemars, envie de meurtre, de suicide et compagnie. Alors, je me retenais, en m’attachant, en mordant des ceintures en cuir jusqu’à m’en faire saigner les dents, en hurlant de toutes les forces, comme pour faire sortir le mal qui me hantait, mais rien y faisait, la Voix riait de mon malheur.


_________________


« Pour être heureux, il faudrait préférer les nuages au soleil, la pluie au beau temps, la douleur au plaisir, n'avoir rien et se trouver trop riche de moitié, se persuader qu'on vit quand on rêve, qu'on rêve quand on vit, adorer des apparences, des ombres, avoir un pont pour toutes les rivières, nier le diable au milieu des diableries, tout savoir et ne rien apprendre, bouleverser la mappemonde, et mettre enfin chaque chose à l'envers en ce monde »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: cake and hot † (feat Edern Berckelay)   

Revenir en haut Aller en bas
 

cake and hot † (feat Edern Berckelay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Kliniczny Sniesgowski :: Aile C :: Cuisine-